Le frisbee canin, ou Disc Dog : le petit sport qui monte, qui monte…

Si vous êtes sur ce site, c'est que vous avez déjà entendu parler de ce sport, qui nous vient des Etats-Unis et fait un malheur au Japon. Depuis une quinzaine d'années, il pointe son nez en Europe, et a fait son apparition en France il y a environs 5 ans.

 

Alors, plus précisément, qu’est-ce que le disc dog ? C’est un sport, mais c’est avant tout un jeu, et nous espérons que ça le restera !

 

Le disc dog comprend deux disciplines principales :

- La distance. Le chien doit attraper au vol un frisbee lancé le plus loin possible dans un terrain délimité. Il a entre 1 minute et 1min30 (selon les fédérations) pour ramener le frisbee et retourner le chercher le plus de fois possibles.

- Le freestyle. Discipline phare du disc dog, hautement technique et spectaculaire, elle consiste en une chorégraphie alliant « tricks » d’obé-rythmée et lancers en tous genre. Le joueur dispose de 5 à 10 frisbees et doit les lancer de différentes façons afin de faire exécuter à son chien toutes sortes de figures pendant une minute trente à deux minutes. Fluidité, athlétisme et agilité du chien et du maître, taux de frisbees rattrapés, spectacularité, créativité et sécurité du chien sont quelques-uns des critères de notation.

Quel chien pour le frisbee ?

Tous les chiens motivés par les jouets peuvent se mettre au frisbee. Bien qu’en compétition, on voie surtout des border collies, on a déjà vu pratiquer des chiens de formats a priori peu adéquats comme un chihuahua, un croisé teckel, plusieurs rottweilers… C’est au maître de savoir s’adapter et de redoubler d’imagination afin de créer des figures collant à la morphologie de son chien.

 

Les pour et les contre

Le frisbee dog est un sport qui fait peur. Pourquoi ? Parce qu’il est vrai qu’il serait facile de blesser le chien si l’on ne faisait pas les choses correctement. Un chien qui retombe systématiquement sur ses postérieurs en voulant attraper le frisbee trop haut peut se faire mal au dos. Certaines figures impliquent également des torsions qui pourraient être dommageables.

 

C’est aussi pour cette raison qu’il est primordial d’avoir été formé par un professionnel (ou un amateur très éclairé) avant de se mettre au disc dog. Apprendre à lancer correctement (un lancer plat et précis, à hauteur de gueule), c’est la clé pour pratiquer cette discipline sans risque. En effet, ce sont nos lancers qui vont imprimer un certain mouvement au corps du chien, et un disque mal lancé, ou une hauteur mal estimée, peuvent se révéler dangereux. Mais ne dramatisons pas. Bien maîtrisé, ce sport peut être pratiqué pendant des années (j’ai vu plusieurs démonstrations de disc dog par des chiens de plus de 9 ans en pleine forme).

 

Une fois que l’on a pris conscience de ces dangers et que l’on a appris à les éviter, le frisbee est un sport canin des plus ludiques et des plus bénéfiques pour la relation maître/chien (à condition, bien sûr, d’avoir un chien motivé par la balle ou tout ce qui se lance). En plus de travailler la complicité par l’intermédiaire d’un jeu vraiment amusant pour le chien, ce sport permet aussi d’améliorer le contrôle et la communication. Le chien se doit d’écouter d’abord ce que lui « raconte » le lanceur, et d’agir en symbiose avec lui, sans se précipiter comme un fou sur le frisbee. C’est la précision millimétrique de l’obé-rythmée, mais le chien doit en plus se maîtriser face au stimulus fort que représente le frisbee. De son côté, le lanceur doit contrôler son corps et être d’une précision sans faille afin de communiquer le bon message au chien. Rappelons qu’en freestyle, le frisbee ne part pas toujours tout droit : il peut rebondir sur la poitrine du lanceur avant de repartir dans l’autre sens, voler à droite, à gauche, en arrière, rebondir au sol… Le chien, lui, devra l’intercepter en prenant d’abord appui sur le dos ou la jambe du lanceur, ou après avoir effectué un 8 entre les jambes, un « flip »,etc…

 

Bref… Du contrôle, de la précision, de la communication, du grand spectacle, du fun, du fun, du fun ! C’est ça, le disc dog !

Alors, rejoignez le mouvement, et venez assister ou participer à notre grande compétition du 1er juillet !

 

Partager/share